• Imprimer
  • Envoyer par email

Flémalle demain

 

Photos du 7 novembre

(Télécharger le dossier complet)

Flémalle est industrielle. Flémalle est verte. Flémalle est sociale…

Pourtant Flémalle souffre quelquefois, à l’image du bassin sidérurgique liégeois, d’une perception assombrie par le déclin progressif de l’activité au cours des dernières décennies, assombrie aussi par l’empreinte d’un urbanisme (dé)passé, inadapté aux enjeux de demain.

Le constat nécessitait que l’on y travaille. Doter Flémalle d’une image moderne et d’une identité forte sans renier ses origines, sans non plus y perdre son âme… Un défi à la mesure de l’ambition que s’est fixé le Collège communal voici quelques années, le tout sur fond d’enjeux économiques, sociaux et environnementaux.

Le refrain est connu : le bien-être du citoyen est fonction de l’emploi, du logement, de la mobilité et du cadre de vie. Autant d’objectifs qui, pour être durablement et simultanément rencontrés, imposent une stratégie forte et cohérente en matière d’aménagement du territoire.

Conscient de l’importance de ce levier territorial, le Collège a mené depuis 2007 une réflexion de fond sur les thèmes du développement et de l’attractivité de l’entité. Il présente aujourd’hui deux études urbanistiques majeures qui augurent de ce que Flémalle sera demain, deux études qui serviront de guide dans la perspective de ce renouveau.

 

UN SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE A L’ECHELLE DE LA COMMUNE

Avec le « SCOT », Flémalle esquisse le développement futur de son territoire dans sa globalité et dans l’ensemble de ses fonctions.

Ce document se présente comme un guide stratégique en matière de gestion du sol pour les décennies à venir, mais aussi comme un outil d’aide à la décision et à la maîtrise des densités de population en lien avec les capacités d’accessibilité, l’offre de services et les équipements.

Ancré dans le contexte local et supra-local, le SCOT s’appuie sur l’existant mais aussi sur les atouts naturels et logistiques de l’entité pour accorder à chaque fonction un espace d’expression qui soit le mieux adapté et le plus adéquat.

Tout en limitant autant que possible l’étalement urbain et en préservant les espaces naturels, il développe ainsi une vision transversale du territoire communal et apporte une réponse anticipée aux besoins futurs en matière d’habitat, de mobilité et de développement économique.

Une réponse qui veille en particulier à réserver en suffisance des espaces aux différents domaines d’activité, à conférer un statut de véritable centre-ville à la Grand’Route et son agglomération, à conforter l’identité des noyaux périphériques dans le respect de leurs spécificités respectives, et à tracer les axes de liaison entre ces diverses entités.

Entérinée par le conseil communal en février 2013 et validée par les autorités supérieures, cette approche prospective globale sert d’ores et déjà de guide à l’autorité locale dans la gestion des projets d’initiative privée.

Mais au-delà des balises qu’il impose aux investissements privés, le SCOT invite également à une action publique forte qui soit susceptible de favoriser la réalisation des objectifs particuliers assignés au Centre-ville et aux entités périfériques.

Et si cette action publique est déjà initiée dans les divers quartiers concernés que sont les Trixhes, Ivoz-Ramet ou Mons-lez-Liège, un accent particulier a logiquement été mis sur la seconde étude que nous vous présentons ci-après…

 

UN MASTER PLAN A L’ECHELLE DU CENTRE-VILLE

Dotée d’un territoire étendu et hétérogène, tant d’un point de vue morphologique que d’un point de vue socio-économique, Flémalle est une commune particulièrement diversifiée. Résultante de la fusion des anciennes communes, les divers quartiers et villages qui la composent se méconnaissent souvent, et quelquefois s’ignorent encore.

Faire du centre urbain le véritable lieu d’identité pour les Flémallois, avec la Grand’Route comme élément unificateur, central et de liaison des quartiers, tel est d’ailleurs le principal point de convergence de deux études majeures diligentées en amont par le collège communal :

  • l’une (SEGEFA) axée essentiellement sur le développement économique et touristique, et qui conclut à la nécessité de doter Flémalle d’un centre-ville vers lequel converge les populations et autour duquel se déploient activités et animations.
  • l’autre (SCOT) plus globale qui a précisément pour objet d’établir une cohérence prospective dans l’aménagement global de l’entité par une utilisation optimale de l’espace, tenant compte des contraintes et spécificités existantes, mais aussi des axes de développement mis en avant par le SEGEFA.

Ce constat méritait une étude spécifique pour affirmer et densifier le centre urbain de Flémalle autour de sa Grand’Route. C’est aujourd’hui chose faite puisque ce vaste quartier, qui court de Flémalle-Haute à Flémalle-Grande, fait l’objet d’un projet de développement baptisé Master-plan de Flémalle-Centre. Un Master Plan empreint de la tradition économique flémalloise et qui tire son originalité et sa richesse de sa dimension plurifonctionnelle.

Loin des centres-villes classiques conçus comme le déploiement d’artères commerciales autour d’une place centrale, l’étude réalisée ici conçoit en quelque sorte le centre-ville flémallois comme une forme de « SCOT aggloméré », focalisé sur le centre urbain. Un schéma concentré donc, soucieux à la fois de favoriser tous types d’activités, d’améliorer le cadre de vie, de pacifier la mobilité urbaine et d’accroître la communication entre les quartiers.

A l’instar du SCOT d’ailleurs, le Master Plan détaillé dans les pages suivantes, constitue :

  • Un outil d’orientation : un document indicatif, non réglementaire, non rigide, mais suffisamment élaboré pour contenir les lignes directrices en matière d’aménagement du territoire sur un horizon de 5 à 20 ans.
  • Un outil de communication : preuve d’une volonté communale forte, il participe au renforcement de l’image et de l’attractivité de Flémalle pour ses habitants et pour les entreprises.
  • Un outil de négociation : non seulement pour attirer les investisseurs et doper les projets privés, mais également pour émarger aux programmes de subventions, européens notamment.

 

FLEMALLE DEMAIN… UN INTERET COMMUN

Du développement, de la visibilité et de l’attractivité par et pour Flémalle donc, mais le tout sur fond de complémentarité à l’échelon supra-local. Le Master Plan en particulier se conçoit bel et bien comme l’un des maillons du Grand Liège de demain, tant sur le plan du redéploiement économique que de l’offre touristique.

La mobilité, l’activité, le logement, les espaces publics et d’agrément… les projets sont nombreux. Si la maîtrise des dossiers demeure dans les mains de l’autorité locale, leur aboutissement implique la nécessaire adhésion de tous les acteurs, publics comme privés, associatifs comme économiques…

Il s’agit en effet, ensemble, de saisir toutes les opportunités foncières qui se présentent et de mobiliser les moyens financiers disponibles pour convertir progressivement ce schéma d’intention en une réalité de terrain.

Le présent projet est dicté par le seul souci du bien-être et du mieux-vivre de tous les citoyens flémallois. Nous invitons aujourd’hui tous les acteurs concernés à s’en imprégner pour demain mieux y participer. Et c’est bien là l’intérêt de la présente campagne de communication… faire de ces études l’objet de tous les possibles.

Des possibles à grande échelle et à plus ou moins long terme certes, mais des possibles à mettre en oeuvre dès à présent, en posant aujourd’hui déjà les premières pièces de ce vaste projet.