• Imprimer
  • Envoyer par email

Berce du Caucase : danger de brûlures !


Consultez le dépliant...

Promeneurs, cyclistes, responsables de mouvements de jeunesse… Apprenez à reconnaître la Berce du Caucase qui est malheureusement présente le long de certains de nos sentiers ! Volontairement introduite dans nos régions dans les années 30 pour ses propriétés ornementales et mellifères, elle se propage aujourd’hui dans l’environnement via les nombreuses graines qu’elle produit.

Il s’agit d’une plante invasive d’une taille exceptionnelle et d’une croissance rapide. A l'état adulte, la berce du Caucase est géante et mesure de 1,5 à 4 mètres de hauteur. Ses feuilles sont profondément découpées et peuvent mesurer environ 50 cm à 1 m de diamètre. Sa tige est robuste, creuse et cannelée. En floraison, ses ombelles blanches ont un diamètre variant entre 20 et 50 cm. Elle pousse souvent en formant des peuplements denses qui étouffent et éliminent les plantes indigènes. Elle envahit de nombreux milieux tels que les talus, les friches, les bords de rivière, les prairies humides ou les lisières forestières.

Ne la touchez pas ! La berce du Caucase contient des substances chimiques dites « photo-sensibilisantes ». Au contact de la peau, et en combinaison avec la lumière solaire, elles provoquent de sévères brûlures.

En cas de contact de la peau avec de la sève
______________________________________________________________________________

  • éliminer la sève le plus rapidement possible, en prenant soin de ne pas étendre la surface de la zone touchée : enlever la sève de la peau avec un papier absorbant sans frotter, puis laver au savon, et rincer abondamment à l'eau l'endroit atteint.

  • changer de vêtements s'ils ont été imprégnés par le suc de la plante, même si la peau paraît normale.

  • éviter l'exposition de la zone touchée à la lumière durant plus de 48 h, le temps de la disparition de l'effet de photosensibilisation.

  • éviter toute exposition au soleil pendant une semaine environ.

  • si les yeux sont atteints, les rincer abondamment à l'eau claire puis porter des lunettes de soleil pour réduire leur exposition à la lumière et penser à consulter un médecin.

  • en cas de contact important (si la peau devient rouge ou gonflée), consulter un médecin.

  • si un enfant est atteint, consulter sans tarder un médecin ou le centre anti-poison pour tout conseil approprié.

Comment éviter les problèmes ?
______________________________________________________________________________

  • Ne touchez pas la plante et avertissez les enfants. En particulier les enfants courent un risque lors de l’usage des tiges creuses comme flûte, sarbacane ou longue-vue. Ce n’est pas un jouet !

  • Si vous remarquez la berce du Caucase, surtout à proximité d’un terrain de jeu ou sur un sentier public, il faut sans tarder le signaler aux autorités de la commune (via Betterstreet par exemple).

  • L'éradication de la berce du Caucase nécessite le port d'un équipement approprié permettant d'éviter tout contact de la peau, des mains et des yeux avec sa sève (salopette imperméable à la sève, gants en plastique à manches longues, lunettes de sécurité contre les projections de sève dans les yeux).

Les plantes peuvent être détruites en sectionnant les racines à 15-20 cm en dessous du sol, à l’aide d’une houe ou d’une bêche à bord tranchant (technique dite de la coupe sous le collet). Les plantes seront ensuite extraites du sol et découpées en tronçons, avant d’être séchées ou détruites. Quand elles sont présentes, les fleurs (ombelles) doivent être bien séparées des tiges pour éviter la production de graines.